Comment économiser l’eau de sa piscine ?

Les sécheresses successives nous rappellent chaque année combien l’eau est un bien précieux qu’il faut préserver. Vivement critiqué par certains, l’usage d’une piscine privée peut s’avérer plus économe qu’on ne le dit surtout en adoptant quelques bons réflexes et en s’équipant du système WaterBack de Miarel. Voici nos conseils pour économiser l’eau de votre piscine.

Demande de rappel


    En nous envoyant ce formulaire, vous acceptez que les informations qu'il contient soient utilisées en accord avec notre politique de protection des données.

    Quelles sont les déperditions en eau d’une piscine ?

    Lorsqu’elle est remplie, l’eau d’une piscine n’a pas de véritable raison d’être remplacée.

    Le nettoyage régulier du bassin et du filtre permet de conserver l’eau en bon état sanitaire durant de longues années.

    Les principales sources de déperditions nécessitant un appoint d’eau sont plutôt liées au nettoyage à contre-courant de la piscine et à l’évaporation naturelle.

    L’évaporation nocturne de l’eau du bassin

    Le phénomène d’évaporation à la surface d’un bassin peut provoquer des pertes d’eau importantes si on cumule les quantités d’eau qui s’évanouissent dans les airs chaque année. Un bassin de 50 m² de surface, situé dans une région chaude, peut ainsi perdre jusqu’à 15 mètres cubes d’eau chaque année.

    En effet, avec l’exposition au soleil, l’eau de la piscine chauffe toute la journée. Lorsque la nuit tombe, l’air se rafraîchit plus ou moins. C’est à ce moment là que l’écart de température entre l’air ambiant et la surface du bassin est à son maximum. C’est aussi à cet instant que l’évaporation naturelle de l’eau est la plus importante.

    Le contre-lavage du filtre à sable

    Le contre-lavage ou backwash du filtre à sable est l’opération qui consiste à faire circuler un courant d’eau à contresens de l’écoulement habituel à travers le filtre. L’objectif de l’opération est de soulever le sable filtrant pour libérer toutes les particules qu’il a emmagasinées. Le contre-lavage du filtre à sable permet ainsi de nettoyer efficacement le média filtrant.

    L’eau chargée en particules polluantes est évacuée dans le réseau d’assainissement collectif ou dans le jardin, selon le cas. Dans la configuration classique d’un filtre à sable de piscine, elle ne retourne pas dans le bassin de baignade. C’est donc autant d’eau qui disparaît de votre piscine et qu’il va falloir remplacer.

    Heureusement, des solutions existent pour éviter l’évaporation et l’évacuation de l’eau de lavage du filtre de piscine et ainsi économiser l’eau d’une piscine. Vous allez pouvoir lutter efficacement contre les phénomènes qui provoquent les déperditions les plus conséquentes : évaporation nocturne du bassin ou contre-lavage du filtre.

    Demande de rappel


      En nous envoyant ce formulaire, vous acceptez que les informations qu'il contient soient utilisées en accord avec notre politique de protection des données.

      Nos conseils pour économiser l’eau de votre piscine

      Couvrir le bassin la nuit

      Une première solution pour économiser l’eau de votre piscine est de la recouvrir d’une bâche chaque soir. Ainsi, vous supprimez le contact entre l’air frais et l’eau qui a chauffé toute la journée au soleil. L’eau du bassin ne peut plus s’évaporer.

      Pour couvrir facilement votre bassin, vous pouvez refermer le volet flottant de votre piscine s’il y en a un. Si vous n’êtes pas équipé, vous pouvez investir dans une bâche. Attention cependant à choisir un modèle sécurisé pour éviter des accidents graves.

      Une simple couverture flottante à bulles n’est pas sécurisée et peut être un piège mortel en cas de chute dans le bassin. Aussi, préférez-lui la bâche à barres, qui est une solution parfaitement sécurisée.

      Couvrir votre bassin vous permettra en outre de retrouver une eau plus chaude dès le lendemain matin, car la couverture évite à l’eau de se refroidir.

      Réutiliser l’eau du contre-lavage du filtre

      Une seconde astuce pour économiser l’eau de votre piscine est de réutiliser l’eau qui a servi au lavage puis au rinçage du filtre à sable. Issue du bassin, cette eau est normalement rejetée à l’égout ou dans votre terrain puisqu’elle est souillée.

      En effet, elle charrie toutes les matières qui étaient emprisonnées dans le matériau filtrant et que le lavage a permis de déloger.

      Le système ingénieux du WaterBack mis au point par l’entreprise française Miarel, permet d’économiser l’eau de votre piscine en réutilisant l’eau de lavage et de rinçage du filtre à sable. En effet, WaterBack est conçu pour récupérer l’eau de lavage du filtre de piscine, puis l’eau de rinçage.

      Dirigées dans la cuve de stockage du système, ces eaux sont stockées pendant trois à quatre jours avant de retourner dans votre piscine.

      Pendant ce temps de repos, l’eau issue du contre-lavage de la piscine se débarrasse de toutes ses particules polluantes, qui sédimentent en fond de cuve. Les éléments les plus légers flottent en surface. Entre ces deux couches de dépôt, une hauteur d’eau claire, presque cristalline, apparaît au fil des jours.

      Lorsque le récupérateur d’eau de piscine WaterBack détecte que la phase de décantation est terminée, il aspire cette eau claire pour la renvoyer dans le bassin de baignade. Seules les matières solides séparées par décantation restent prisonnières du système. L’eau passe dans le filtre à sable de la piscine, pour être filtrée, avant de rejoindre le bassin de baignade.

      WaterBack vous permet ainsi d’économiser l’eau de votre piscine en la réinjectant dans le bassin après un traitement simple.

      Cela vous permet de conserver environ 100 litres à chaque fois que vous traitez 10 mètres cubes d’eau, lors du lavage à contre-courant du filtre de votre piscine. Cela correspond à environ 500 litres à chaque lavage de filtre pour un bassin de 50 m³.

      C’est autant d’eau en moins à rajouter dans la piscine pour compléter le niveau après chaque nettoyage de filtre.

      C’est aussi une solution très intéressante pour économiser l’eau de sa piscine dans les régions où les arrêtés sécheresse interdisent toute remise à niveau des bassins lors des périodes où le niveau de crise est atteint.

      «